LE REGNE DU SEIGNEUR ET LE MILLENIUM

Les différents événements qui surviendront dans les derniers jours auront pour but de préparer l’instauration du royaume de Dieu sur la terre. Ce sera enfin ce royaume de paix, de justice et d’amour après lequel les hommes soupirent depuis des siècles sans toutefois arriver à le réaliser.

L’Eternel sera roi de toute la terre en ce jour-là (Zac 14.9).

Les prophètes lient la venue de ce règne à celle d’un homme appelé « le Germe » :

Voici un homme dont le nom est germe, il germera là où il est et bâtira le temple de l’Eternel. C’est lui qui bâtira le temple de l’Eternel ; il portera les insignes de la majesté ; il siègera et dominera sur son trône (Zac 6.12-13).

Il sera de la descendance de David :

Voici que les jours viennent, où je susciterai à David un germe juste ; il règnera en roi et prospérera, il pratiquera le droit et la justice dans le pays (Jér 23.5).

Et le peuple d’Israël participera à ce règne :

Il se dressera et les fera paître avec la force de l’Eternel, avec la majesté du nom de l’Eternel, son Dieu : car ils auront une demeure assurée, car il est dès maintenant glorifié jusqu’aux extrémités de la terre (Mic 5.3).

J.Gloaguen

ISRAEL RESTAURE

L’instauration du règne du Seigneur sur la terre s’accompagnera de la restauration du peuple d’Israël en tant que témoin de Dieu auprès des hommes.

Rassemblement

Israël toujours dispersé parmi les nations depuis la chute de Jérusalem en l’an 70 ap J.C, reviendra des pays de sa dispersion. Il y a eu de tout temps des mouvements de retour à Jérusalem, celui de notre époque étant particulièrement important, mais il y aura, après la grande tribulation de la fin des temps, un regroupement massif du peuple en Israël qui inaugurera un temps de bénédiction.

Ils suivront l’Eternel qui rugira comme un lion, car il rugira et les fils accourront de la mer en tremblant. Ils accourront de l’Egypte en tremblant comme un oiseau et du pays d’Assyrie, comme une colombe. Et je les ferai habiter dans leurs maisons (Os 11.10-11).

Ainsi parle l’Eternel des armées : Voici que je sauve mon peuple du pays de l’orient et du pays du soleil couchant. Je les ramènerai, et ils demeureront au milieu de Jérusalem ; ils seront mon peuple  et je serai leur Dieu dans la vérité et la justice (Zac 8.7-8).

Quand  je les rassemblerai d’entre les peuples, quand je les rassemblerai des pays de leurs ennemis, je serai sanctifié par eux aux yeux de beaucoup de nations ; on reconnaîtra que je suis l’Eternel, qui les avait déportés chez les nations et qui les réunit sur leur territoire ; je ne laisserai là-bas aucun d’entre eux (Ez 39.27-28).

Ce regroupement n’aura pas seulement une dimension politique et ethnique, il aura aussi valeur de témoignage à Dieu.

Conversion

Le mouvement de retour dans le pays s’accompagnera d’une repentance collective du peuple qui globalement reconnaîtra comme Messie celui qu’il a rejeté et individuelle de chacun des habitants qui seront transformés. Cette reconnaissance sera en rapport avec le retour victorieux et sauveur de Jésus :

Alors je répandrai sur la maison de David et sur les habitants de Jérusalem un esprit de grâce et de supplication, et ils tourneront les regards vers moi, celui qu’ils ont transpercé (Zac 12.10).

L’Esprit répandu produira un changement profond du cœur des habitants qui seront intérieurement transformés. Ils suivront volontairement les commandements du Seigneur :

Je leur donnerai un même cœur et je mettrai en vous un esprit nouveau ; j’ôterai de leur chair le cœur de pierre et je leur donnerai un cœur de chair, afin qu’ils suivent mes prescriptions et qu’ils observent et pratiquent mes ordonnances ; ils seront mon peuple et je serai leur Dieu. (Ez 11.19-20).

En même temps que cette restauration spirituelle des individus, une purification nationale résultera d’un tri effectué par Dieu dans les appuis de la société : retranchement des armées, des devins …etc

En ce jour-là, je retrancherai du milieu de toi tes chevaux et je causerai la perte de tes chars ; je retrancherai les villes de ton pays et je renverserai toutes tes forteresses ; je retrancherai de ta main les sortilèges  et tu n’auras plus de magiciens (Mic 5.9-11).

Tout comme le pardon aura passé sur les actions mauvaises du peuple d’Israël :

En ce jour-là, tu n’auras plus honte de tous tes agissements, des crimes que tu as commis contre moi ; car alors j’écarterai du milieu de toi ceux qui s’exaltent avec orgueil, et tu cesseras d’être arrogante sur ma montagne sainte. Je laisserai au milieu de toi un peuple humble et faible qui se réfugiera dans le nom de l’Eternel. (So 3.11-12).

Présence de Dieu 

Actuellement, le Seigneur est spirituellement présent au milieu de son peuple. Mais en ce temps de restauration sa présence sera manifeste. Elle sera la cause des bénédictions dont jouiront les hommes.

Pousse des cris de joie et de triomphe, habitante de Sion ! Car il est  grand au milieu de toi le Saint d’Israël ! (Es 12.6).

Ce ne sera plus le soleil qui te servira de lumière pendant le jour, ni la lune qui t’éclairera de sa lueur ; mais l’Eternel sera ta lumière à toujours, ton Dieu sera ta splendeur (Es 60.19).

Vous reconnaîtrez que moi je suis au milieu d’Israël ; moi l’Eternel votre Dieu, et qu’il n’y en a point d’autre ; et mon peuple ne sera plus jamais dans la honte (Jl  2.27).

Vous reconnaîtrez que je suis l’Eternel, votre Dieu, qui demeure à Sion, ma sainte montagne. Jérusalem sera sainte et les profanes n’y passeront plus (Jl 4.17).

Ce règne du Seigneur verra la réalisation du projet éternel de Dieu qui est d’habiter au milieu d’un peuple avec lequel il serait uni par des liens profonds.

Je les rassemblerai de tous les pays où je les ai bannis dans ma colère, dans ma fureur et dans ma grande indignation ; je les ramènerai dans ce lieu et je les y ferai habiter en sécurité. Ils seront mon peuple et je serai leur Dieu (Jér 32.37-38).

Ma demeure sera parmi eux ; je serai leur Dieu et ils  seront mon peuple (Ez 37.27).

Vous serez mon peuple et je serai votre Dieu (Jér 30.22).

JERUSALEM CAPITALE

Lors du Millénium, Jérusalem aura un rôle central à la fois dans les domaines économiques et religieux comme dans le gouvernement des nations. Des immigrants viendront prendre soin des troupeaux et des terres d’Israël :

Des étrangers seront là pour faire paître votre petit bétail, des fils de l’étranger seront vos laboureurs et vos vignerons. Mais vous, on vous appellera sacrificateurs de l’Eternel, on dira que vous êtes au service de notre Dieu ; vous mangerez les ressources des nations et vous vous ornerez de leur gloire (Es 61.5-6).

Jérusalem sera renommée parmi les nations :

Alors, en ce jour-là, la racine d’Isaï  qui se dressera comme une bannière pour les peuples sera recherchée par les nations et son emplacement sera glorieux (Es 11.10).

La ville sera sainte à cause de la présence du Dieu saint qui demeurera au milieu d’elle :

Vous reconnaîtrez que je suis l’Eternel, votre Dieu, qui demeure à Sion, ma sainte montagne. Jérusalem sera sainte et les profanes n’y passeront plus (Jl 3.17).

Elle abritera dans ses murs une multitude d’hommes (de toutes les nations ?) :

Jérusalem sera une ville ouverte, à cause de la multitude d’hommes et de bêtes qui seront au milieu d’elle. Je serai moi-même pour elle une muraille de feu tout autour  et je serai sa gloire au milieu d’elle (Zac 2.8-9).

L’influence que Jérusalem exercera dans ce temps–là aura une origine spirituelle. Les peuples viendront chercher Dieu. Elle sera la capitale spirituelle du monde :

Et beaucoup de peuples et de puissantes nations viendront chercher l’Eternel des armées à Jérusalem et implorer l’Eternel. En ces jours-là, dix hommes de toutes les langues des nations saisiront un Juif ; ils le saisiront par le pan de son vêtement et diront : Nous irons avec vous, car nous avons appris que Dieu est avec vous (Zac 8.22-23).

Il arrivera, à la fin des temps, que la montagne de la maison de l’Eternel sera fondée sur le sommet des montagnes, qu’elle s’élèvera par-dessus les collines et que les peuples y afflueront. Des nations s’y rendront nombreuses et diront : Venez et montons à la montagne de l’Eternel, à la maison du Dieu de Jacob, afin qu’il nous instruise de  ses voies et que nous marchions dans ses sentiers. Car de Sion sortira la loi et de Jérusalem la parole de l’Eternel (Mic 4.1-2).

Ainsi parle l’Eternel : Je retourne à Sion et je demeurerai au milieu de Jérusalem. Jérusalem sera appelée ville de la vérité, et la montagne de l’Eternel des armées, montagne de la sainteté.(Zac 8.3).

En ce temps-là, on appellera Jérusalem le trône de l’Eternel ; toutes les nations se dirigeront vers elle, au nom de l’Eternel, vers Jérusalem, et elles ne suivront plus l’obstination de leur cœur mauvais. (Jér 3.17).

De la ville coulera une source qui sera en bénédiction pour tous les peuples :

Alors en ce jour-là, des eaux vives sortiront de Jérusalem et couleront moitié vers la mer orientale, moitié vers l’autre mer ; il en sera ainsi été comme hiver (Zac 14.8).

SOUMISSION DES NATIONS

Le Seigneur revenu avec son église, vainqueur de la coalition ennemie à Harmaguédon, exercera sa domination de Messie sur toute la terre. Pendant ce règne, les nations lui seront soumises, soumission volontaire pour certains  mais soumission extérieure et contrainte pour d’autres.

Christ exercera la royauté

Malgré une apparence humble et pacifique, Jésus, le Christ-Messie sera en réalité le vainqueur magnanime qui offrira la paix aux nations ennemies vaincues :

Voici ton roi, il vient à toi ; il est juste et victorieux, il est humble et monté sur un âne, sur un ânon, le petit d’une ânesse. Je retrancherai d’Ephraïm les chars et de Jérusalem les chevaux ; les arcs de guerre seront retranchés. Il parlera de paix aux nations, et sa domination s’étendra d’une mer à l’autre (Zac 9.9-10).

Ainsi la domination du Seigneur sera reconnue, bon gré mal gré par toutes les nations :

Tous les rois se prosterneront devant lui, toutes les nations le serviront (Ps 72.11).

On lui donna la domination, l’honneur et la royauté ; et tous les peuples, les nations et les hommes de toutes langues le servirent. (Dan 7.14).

Cette autorité monarchique se doublera d’une reconnaissance spirituelle. Les nations se tourneront vers le Dieu d’Israël :

Alors tous ceux qui subsisteront de toutes les nations venues contre Jérusalem monteront chaque année pour se prosterner devant le roi, l’Eternel des armées et pour célébrer la fête des Huttes (Zac 14.16).

D’au-delà des fleuves de l’Ethiopie, mes adorateurs m’apporteront l’offrande (So 3.10).

Cette position dominante du  Seigneur sera un facteur de paix universelle :

Il sera le juge entre des peuples nombreux, il sera l’arbitre de nations puissantes (Mic 4.3).

Toutes les nations viendront et se prosterneront devant toi, parce que ta justice a été manifestée (Ap 15.4).

Cette royauté s’exercera sur la terre par l’intermédiaire du peuple d’Israël restauré. :

Le royaume, la domination  et la grandeur de tous les royaumes qui sont sous le ciel  seront donnés au peuple des saints du Très-Haut. Son royaume est un royaume éternel et tous les dominateurs le serviront et lui obéiront (Dan 7.27).

Les peuples les prendront et les conduiront vers leur pays, et la maison d’Israël les recevra en héritage sur le sol de l’Eternel, comme serviteurs et comme servantes. Ils retiendront captifs ceux qui les avaient faits captifs et ils subjugueront leurs oppresseurs (Es 14.2).

Christ les fera paître avec une verge de fer.

La domination du Seigneur se doublera de la soumission des nations qui reconnaîtront la suprématie de la ville du « Saint d’Israël » : le Messie promis :

Les fils de tes oppresseurs viendront s’humilier devant toi, et tous ceux qui t’outrageaient se prosterneront à tes pieds, ils t’appelleront ville de l’Eternel, Sion du Saint d’Israël (Es 60.14).

Mais cette domination du Seigneur, qui comportera  l’exercice d’une autorité à l’encontre des méchants, ne sera pas acceptée volontairement par tous les peuples :

Il jugera les pauvres avec justice, avec droiture il sera l’arbitre des malheureux de la terre ; il frappera la terre du sceptre de sa parole, et du souffle de ses lèvres il fera mourir le méchant (Es 11.4).

Comme Dieu le disait au Messie :

Demande-moi et je te donnerai les nations pour héritage, et pour possession les extrémités de la terre ; tu les briseras avec un sceptre de fer (Ps 2.9).

Le Seigneur aura les moyens d’imposer sa volonté :

De sa bouche sort une épée tranchante pour frapper les nations. Il les fera paître avec un sceptre de fer, et il foulera la cuve du vin de l’ardente colère du Dieu Tout-Puissant (Ap 19.15).

L’épée sera menaçante pour les réfractaires :

Car la nation et le royaume qui ne te serviront pas périront, ces nations-là seront entièrement ruinées (Es 60.12).

Embrassez le fils de peur qu’il ne se mette en colère et que vous périssiez dans votre voie, car sa colère est prompte à s’enflammer (Ps 2.12).

L’Eglise, qui est le corps de Christ, participera au règne de son Seigneur qui est le Messie :

Au vainqueur, à celui qui garde mes œuvres jusqu’à la fin, je donnerai autorité sur les nations. Avec un sceptre de fer il les fera paître, comme on brise les vases d’argile, ainsi que j’en ai reçu moi-même le pouvoir de mon Père (Ap 2.26-27).

PLACE DE L’EGLISE

L’Apocalypse révèle que le Seigneur réserve une place à l’Eglise dans sa gestion du monde. Là où sera le Seigneur, là sera l’Eglise qui est son corps. Elle règnera avec lui :

Le vainqueur, je le ferai asseoir avec moi sur mon trône, comme moi j’ai vaincu et me suis assis avec mon Père sur son trône (Ap 3.21). 

Au vainqueur, à celui qui garde mes œuvres jusqu’à la fin, je donnerai autorité sur les nations. Avec un sceptre de fer, il les fera paître, comme on brise les vases d’argile, ainsi que j’en ai reçu moi-même le pouvoir de mon Père (Ap 2.27).

Tu as été immolé et tu as racheté pour Dieu par ton sang des hommes de toute tribu, de toute langue, de tout peuple et de toute nation ; tu as fait d’eux un royaume et des sacrificateurs pour notre Dieu, et ils règneront sur la terre (Ap 5.9-10).

Ils revinrent à la vie et ils régnèrent avec Christ, pendant mille ans (Ap 20.4).

La seconde mort n’a pas de pouvoir sur eux, mais ils seront sacrificateurs de Dieu et du Christ, et ils règneront avec lui pendant les mille ans (Ap 20.6).

Cette église comportera aussi des Juifs croyants, comme l’étaient les premiers apôtres :

En vérité je vous le dis, quand le Fils de l’homme au renouvellement de toutes choses sera assis sur son trône de gloire, vous de même qui m’avez suivi, vous serez assis sur douze trônes, et vous jugerez les douze tribus d’Israël (Mat 19.28).

REGNE DE JUSTICE ET DE PAIX

Ce règne est celui après lequel tous les hommes soupirent. Il est appelé « Millénium » car l’Ecriture lui donne une durée de mille ans.

Je vis des trônes. A ceux qui s’y assirent fut donné le pouvoir de juger. Et je vis les âmes de ceux qui étaient morts sous la hache à cause du témoignage de Jésus et de la parole de Dieu, et de ceux qui ne s’étaient pas prosternés devant la bête ni devant son image et qui n’avaient pas reçu la marque sur le front ni sur la main. Ils revinrent à la vie, et ils régnèrent avec Christ, pendant mille ans. Les autres morts ne revinrent pas à la vie jusqu’à ce que les mille ans soient accomplis. C’est la première résurrection. Heureux et saints ceux qui ont part à la première résurrection ! La seconde mort n’a pas de pouvoir sur eux, mais ils seront sacrificateurs de Dieu et du Christ, et ils règneront avec lui pendant mille ans. (Ap 20.4-6).

Satan sera mis hors d’état de nuire pendant toute la durée de cette longue période de  règne du Seigneur dans lequel seront parties prenantes l’Eglise et le peuple d’Israël :

Puis je vis descendre du ciel un ange qui tenait la clef de l’abîme et une grande chaîne à la main. Il saisit le dragon, le serpent ancien, qui est le diable et Satan et le lia pour mille ans (Ap 20 1-2).

Satan étant mis hors d’état de nuire, une paix universelle s’établira. Elle règnera non seulement entre les hommes mais aussi entre hommes et animaux et animaux entre eux :

Il ne se fera ni tort ni dommage sur toute ma montagne sainte ; car la connaissance de l’Eternel remplira toute la terre comme les eaux recouvrent le fond de la mer (Es 11.9).

Paix entre les nations 

On ne cherchera plus à résoudre par les armes les conflits qui pourront surgir entre les nations :

Je briserai dans le pays l’arc, l’épée et la guerre, et je le ferai se coucher en toute sécurité (Os 2.20).

De leurs épées ils forgeront des socs et de leurs lances des serpes ; une nation ne lèvera plus l’épée contre un autre, et l’on n’apprendra plus la guerre (Mic 4.3).

Le Seigneur résidant à Jérusalem sera le maître universel dont on acceptera les arbitrages, ce qui éliminera les motifs de conflits. C’est lui qui exercera la justice :

Voici que les jours viennent où je susciterai à David un germe juste ; il règnera en roi et prospérera, il pratiquera le droit et la justice dans le pays (Jér 23.5).

En ces jours-là, Juda sera sauvé, Jérusalem aura la sécurité dans sa demeure ; et voici comment on l’appellera : l’Eternel notre justice (Jér 33.16).

Ce sera une période de paix et de sécurité pour les hommes, la réalisation du rêve d’une paix universelle :

En ce jour-là, vous vous inviterez les uns les autres sous la vigne et sous le figuier (Zac 3.10).

Oui, vous sortirez dans la joie et vous serez conduits dans la paix ; les montagnes et les collines éclateront en acclamations devant vous, et tous les arbres de la campagne battront des mains (Es 55.12). 

Mon peuple demeurera dans un séjour de paix, dans des habitations sûres, dans des retraites tranquilles (Es 32.18).

On n’entendra plus parler de violence dans ton pays, ni de ravage ni de ruines dans tes frontières ; tu donneras à tes murailles le nom de salut et à tes portes celui de louange (Es 60.18).

Paix entre les individus 

Le Seigneur sera le garant de l’exercice de la justice dans le monde. Tout comme il n’y aura plus de conflit entre les nations, il n’y aura pas non plus d’oppression injuste des pauvres.

Il jugera les pauvres avec justice, avec droiture il sera l’arbitre des malheureux de la terre ; il frappera la terre du sceptre de sa parole et du souffle de ses lèvres, il fera mourir le méchant. La justice sera la ceinture de ses reins et la fidélité la ceinture de ses hanches (Es 11.4-5).

Paix entre les hommes et les animaux

Les relations des hommes avec les animaux seront changées. Elles ne seront plus conflictuelles et alimentaires mais apaisées. L’alliance avec Noé qui régit le monde actuel sera remplacée par une alliance générale de paix (Gen 9.2-3).

Je conclurai avec eux une alliance de paix et je ferai disparaître du pays les animaux sauvages ; ils habiteront en sécurité dans le désert et dormiront au milieu des forêts (Ez 34.25).

Le loup séjournera avec l’agneau et la panthère se couchera avec le chevreau ; le veau, le lionceau et le bétail qu’on engraisse seront ensemble et un petit garçon les conduira (Es 11.6).

En ce jour-là, je conclurai pour eux une alliance avec les animaux des champs, les oiseaux du ciel et les reptiles du sol (Os 2.20).

La terre ne sera plus maudite

Les hommes vivront vieux car l’étau de la malédiction qui découlait de la faute d’Adam et d’Eve sera desserré :

Il n’y aura plus là  de nourrisson vivant quelques jours seulement, ni de vieillard qui n’accomplisse pas ses jours ; car le plus jeune mourra à cent ans, et le pécheur âgé de cent ans sera considéré comme maudit (Es 65.20).

De même la malédiction qui frappait le travail de la terre, toujours à cause de la chute d’Adam, sera effacée (Gen 3.17-18). Comme la chute a eu des répercussions sur la nature et sur le travail de la terre, la restauration aura aussi des conséquences dans l’environnement matériel.

J’exaucerai les cieux, et ils exauceront la terre ; la terre exaucera le blé, le vin nouveau et l’huile, et ils exauceront Jizréel (Os 2.24).

Voici que les jours viennent où le laboureur suivra de près le moissonneur, et celui qui foule le grain celui qui répand la semence, où le jus de fruit ruissellera des montagnes et où toutes les collines s’épancheront. Je ramènerai les captifs de mon peuple d’Israël ; ils rebâtiront les villes dévastées et les habiteront, ils planteront des vignes et en boiront le vin, ils établiront des jardins et en mangeront les fruits (Am 9.13-14).

En ce jour-là, le jus de raisin ruissellera des montagnes, le lait coulera des collines, les eaux couleront dans tous les torrents de Juda (Jl 4.18).

Ce sera le retour à la situation d’avant la chute, l’exaucement du soupir de la création dont parle l’apôtre Paul :

Aussi la création attend-elle avec un ardent désir la révélation des fils de Dieu. Car la création a été soumise à la vanité – non de son gré, mais à cause de celui qui l’y a soumise – avec une espérance : cette même création sera libérée de la servitude de la corruption, pour avoir part à la liberté glorieuse des enfants de Dieu. Or, nous savons que, jusqu’à ce jour, la création toute entière soupire et souffre les douleurs de l’enfantement (Rom 8.20-22).

DERNIERE REVOLTE

Il semble impensable qu’après avoir vécu ces mille ans de paix sur la terre, les hommes contestent encore la royauté de Dieu sur le monde, mais l’Ecriture parle d’une dernière révolte qui mettra la touche finale à l’iniquité avant le jugement définitif des hommes.

Satan relâché

Pour catalyser les mécontentements contenus et pour susciter la formation d’une armée nombreuse, il ne faudra pas moins que l’intervention de Satan qui sera relâché et séduira encore les nations :

Quand les mille ans seront accomplis, Satan sera relâché de sa prison et il sortira pour séduire les nations qui sont aux quatre coins de la terre, Gog et Magog, afin de les rassembler pour la guerre. Leur nombre est comme le sable de la mer (Ap 20.8).

Les nations révoltées

Les nations se révolteront contre le Seigneur, comme le prophétise le Paume 2 :

Pourquoi les nations s’agitent-elles et les peuples ont-ils de vaines pensées ? Les rois de la terre se dressent et les princes se liguent ensemble contre l’Eternel et contre son messie : brisons leurs liens et rejetons loin de nous leurs chaînes (Ps 2.1-3).

Cette intervention militaire sera dirigée contre le peuple d’Israël qui sera l’agent terrestre de ce règne du Seigneur. Gog de Magog sera cet ennemi collectif à qui le Seigneur dit :

Dans un avenir lointain, tu seras établi dans tes fonctions ; à la fin des temps, tu marcheras contre le pays dont les habitants, échappés à l’épée, auront été réunis du milieu de peuples nombreux sur les montagnes d’Israël qui demeuraient toujours désertes ; sortis du milieu des peuples, ils seront tous en sécurité dans leurs demeures. Tu monteras, tu viendras comme un ouragan, tu seras comme une nuée qui va couvrir le pays, toi et toutes tes troupes, et les nombreux peuples qui sont avec toi (Ez 38.8-9).

Jérusalem assiégée et délivrée

Les ennemis feront le siège de la ville de Jérusalem. Mais Dieu mettra un terme à cette dernière révolte en faisant descendre le feu du ciel sur cette armée :

Ils montèrent à la surface de la terre et ils investirent le camp des saints et la ville bien-aimée. Mais un feu descendit du ciel et les dévora (Ap 20.9).

La terre purifiée

Le feu qui aura détruit l’armée ennemie continuera de se répandre et purifiera toute la terre :

Les cieux et la terre actuels sont gardés en réserve pour le feu, en vue du jour du jugement et de la perdition des impies (2 P 3.7).

En ce jour-là, les cieux passeront avec fracas, les éléments embrasés se dissoudront et la terre avec les œuvres qu’elle renferme sera consumée (2 P 3.10).

Cette purification, qui sera complétée par le jugement de tous les participants à cette ultime révolte, aura pour but de préparer la terre à accueillir, comme par une nouvelle naissance, la présence permanente  du Seigneur dans un monde totalement renouvelé, physiquement et socialement.

JUGEMENT FINAL

L’Apocalypse nous donne un aperçu de ce jugement final qui sera la manifestation définitive de la justice du Seigneur envers la création toute entière, la remise en ordre avant l’introduction du monde nouveau et de la nouvelle Jérusalem.

Ce jugement concernera principalement ceux qui se seront opposés au règne de Christ : êtres spirituels ou hommes.

Celui de Satan

Contrairement à ce que certains ont prétendu, l’Ecriture dit clairement que Satan sera finalement jugé et subira son châtiment définitif :

Le diable qui les séduisait fut jeté dans l’étang de feu et de soufre, où sont la bête et le faux prophète. Et ils seront tourmentés  jour et nuit aux siècles des siècles (Ap 20.10).

Celui des anges

Il s’agira des anges déchus, ceux que Satan a entraînés à sa suite dans la révolte. L’Eglise sera associée à leur jugement :

Ne savez-vous pas que nous jugerons les anges ? (1 Cor 6.3).

Celui des hommes incrédules

Ce jugement sera précédé d’une résurrection, la mort et le séjour des morts rendant ceux qui s’y trouvaient :

Les autres morts ne revinrent pas à la vie jusqu’à ce que les mille ans soient accomplis (Ap 20.5).

Ces autres morts revenus à la vie seront jugés selon leurs œuvres. Ce qui suggère une gradation dans les châtiments réservés à ceux qui n’auront pas cru en l’Evangile de la grâce de Dieu :

Puis je vis un grand trône blanc, et celui qui y était assis. Devant sa face s’enfuirent la terre et le ciel, et il ne fut plus trouvé de place pour eux. Et je vis les morts, les grands et les petits, debout devant le trône. Des livres furent ouverts, et un autre livre fut  ouvert, qui est le livre de vie. Les morts furent jugés d’après ce qui était écrit dans les livres, selon leurs œuvres. La mer donna les morts qui s’y trouvaient, la mort et le séjour des morts donnèrent les morts qui s’y trouvaient, et ils furent  jugés chacun selon ses œuvres. La mort et le séjour des morts furent jetés dans l’étang de feu. C’est la seconde mort, l’étang de feu (Ap 20.11-14).

Cependant, leur salut ne dépendra pas de leurs œuvres mais de leur inscription dans le livre de vie.

Quiconque ne fut pas trouvé inscrit dans le livre de vie fut jeté dans l’étang de feu (Ap 20.15).

Une nouvelle terre prolongera le Millénium. Cette nouvelle révélation de l’avenir concerne l’humanité et plus seulement le peuple élu. Sa description occupe les derniers chapitres de l’Apocalypse.

Je vis un nouveau ciel et une nouvelle terre ; car le premier ciel et la première terre avaient disparu, et la mer n’était plus. Et je vis descendre du ciel, d’auprès de Dieu, la ville sainte, la nouvelle Jérusalem, prête comme une épouse qui s’est parée pour son époux. J’entendis du trône une forte voix qui disait : Voici le tabernacle de Dieu avec les hommes ! Il habitera avec eux, ils seront son peuple, et Dieu lui-même sera avec eux. Il essuiera toute larme de leurs yeux, la mort ne sera plus, et il n’y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Celui qui était assis sur le trône dit : Voici, je fais toutes choses nouvelles (Ap 21.1-5).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s